Membres

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 35 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Faites nous connaitre !

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
17 Abonnés
Visites

 186524 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

icone_ml760.gif  

De 1968 à 1972
 Fourgon pompe tonne
 type ML 760

Conforme à la norme : PNS 61.515

Agréé par le ministère de l'intérieur

42 véhicules de ce type ont été fabriqués
dont 6 en version ML 771 ( châssis PYSP)
 et 2 en version Fourgon Pompe Mixte

.

zml760.jpg

.

* retranscription documentation d'origine

1/ Châssis automobile :

CITROEN type 700.

Châssis à cabine avancée, empattement 3,80 m. Roues simples a l'avant, jumelées sur l'essieu arrière, pneumatiques 9,00x22,5xSC.
Moteur à essence 6 cylindres, alésage 100, course 110. Cylindrée 5183 cm3, rapport volumétrique 6,9/1.
Equipement électrique 12 volts, batterie 112 Ah CEI. Boîte à vitesse à 5 rapports avant et une marche arrière. Suspension variable à ressorts semi-elliptiques AV et AR. 4 amortisseurs hydrauliques à action variable en fonction de la charge.
Freinage type DS hydraulique assisté à 2 circuits indépendants à haute pression, répartition du freinage en fonction de la charge sur l'essieu arrière.
Frein de parking à cliquet. Indicateur lumineux d'usure des garnitures de frein.
Rayon de braquage 7,15 m.
Poids total en charge 10990 kg.

2/ Equipement F.P.T normalisé :

     a) Aménagement du châssis


Prise de mouvement pour permettre l'entraînement de la pompe par le moteur du véhicule, une prise de mouvement est intercalée entre le moteur et la boîte de vitesses. Cette prise de mouvement est construite en fonte, elle comprend un arbre primaire qui reçoit le disque d'embrayage du moteur et qui entraîne l'arbre d'entrée de la boîte de vitesses du camion. Un crabot baladeur permet d'entraîner l'arbre de commande de la pompe par l'intermédiaire de deux chaînes triplex silencieuses avec tendeur. Graissage par barbotage. Un levier dans la cabine permet l'enclenchement de la prise de mouvement.


CETTE PRISE DE MOUVEMENT PERMET DE COMMANDER LA POMPE:


               - A L'ARRÊT SANS ENTRAINER LA BOITE DE VITESSES OUI EST AU POINT MORT, PENDANT LES DEPLACEMENTS DU VEHICULE, LA POMPE TOURNANT
               - A SON RÉGIME NORMAL QUEL QUE SOIT LE RAPPORT ENCLENCHÉ SUR LA BOITE DE VITESSES.

zml760_1.jpg

     b) Ensemble hydraulique


Pompe centrifuge MAHEU LABROSSE, type Fl623 à 3 étages, installée à l'arrière du châssis.
La pompe est construite entièrement en BRONZE à l'exception de l'arbre en acier inoxydable et des raccords d'aspiration et de refoulement en A.P.M.
L'aspiration est munie d`un demi-raccord AR de 100/110 en A.P.M. avec bouchon et d'une prise latérale pour l'aspiration dans la citerne.
Le refoulement est équipe de deux vannes à clapets tombants avec demi-raccords D.S.P. de 65/70 A.P.M. avec bouchon.
Une sortie latérale permet le remplissage de la tonne et l'alimentation du dévidoir de premier secours.


L'amorceur à anneau d'eau fait partie intégrante de la pompe. Il est en action dès que la pompe est embrayée, il permet des amorçages rapides :
7,80 m en 25 secondes et, à grande profondeur, 9 mètres.
La pompe est entraînée par la prise de force au moyen d'une transmission à cardans Glaenzer à joint coulissant avec paliers intermédiaires.
Le débit nominal de 60 m3 à 15 kg/cm2 est obtenu à une vitesse de rotation de la pompe de 2750 tr/mn. Le moteur tournant a 2000 tr/mn.


Refroidissement du moteur. Pendant la marche en pompe le ventilateur est insuffisant pour assurer le refroidissement du moteur.
Un piquage sur le refoulement de la pompe avec vanne de réglage permet d'envoyer de l'eau froide dans le radiateur. Cette eau se mélange à l'eau sortant du moteur et en maintient la température à un degré normal. Un thermomètre placé sur le tableau de contrôle à l'arrière du véhicule permet le réglage précis du refroidissement du moteur.


Citerne de 2500 à 8500 litres de capacité utile, en tôle d'acier Martin de 4 mm d'épaisseur. A l'intérieur de la citerne sont disposés des brise-lames transversaux et longitudinaux évitant le déplacement brutal de l'eau aux coups de freins et dans les virages.
La citerne comporte:
un trou d'homme à ouverture rapide pour la visite et le remplissage par le haut,
un orifice de trop-plein, _ _
un orifice de retour de l'eau de refroidissement,
un niveau d'eau en matière incassable.
La citerne est protégée intérieurement par une peinture spéciale permettant le transport éventuel d'eau potable.


Dévidoir de premier secours à alimentation centrale, conforme à la
Norme S. 61-522, est fixé à l'arrière de la citerne avec manivelle d'enroulement et taquet d'arrêt.
Il contient 80 mètres de tuyau semi-rigide de 22 mm.


Tableau de contrôle disposé dans la niche arrière; ce tableau groupe les appareils suivants:

               - indicateur de vide,
               - manomètre de pression sur refoulement,
               - voyant de mano-contact pour la pression d'huile,
               - thermomètre de température du moteur,
               - compte-tours,
               - commande d'accélérateur, bouton d'arrêt du moteur et bouton de démarreur,
               - un éclairage pour l’utilisation de nuit.

3/ CARROSSERIE :

     a) Cabine avancée entièrement métallique constituée par une structure réalisée en profils étirés à froid, soudés a l'arc avec revêtement en tôle d'acier insonorisée. Fixation sur le châssis par silentblocs.
Les quatre portières s'ouvrent d'arrière en avant et sont munies de glaces descendantes sur appareil à manivelle.
La climatisation de la cabine est complétée par deux prises d'air frais de part et d'autre du capot moteur et un chauffage avec dégivrage du pare-brise.
Pare-brise panoramique bombé monté sur caoutchouc. Toutes les glaces en verre de sécurité, y compris les lunettes arrière.
Tunnel et capot en deux parties pour accès du moteur, calandre mobile avec grille. Pare-chocs enveloppants. Marchepieds encastrés garnis aluminium strié.
Moulure de ceinture en aluminium poli. Deux rétroviseurs.
Deux phares de route encastrés, deux essuie-glaces, tableau de bord avec compteur kilométrique et jauge d'essence électrique.


Sièges:
Compartiment avant :

              - un siège chauffeur et un siège passager réglables.

Compartiment arrière :

              - 1 banquette 4 places dos route sur monture tubulaire,

              - 1 banquette 4 places face route, sur soubassement tôle formant cofire à accessoires.

     b) Habillage de citerne

De chaque côté de la citerne une série de coffres, dont la partie supérieure sert de passerelle, permet le rangement de tout le matériel prévu par la Norme et du matériel de complément.

En particulier:

               - 10 longueurs de 20 m de tuyau de 70 mm

               - 6 longueurs de 20 m de tuyau de 45 mm

               - 5 aspiraux de 2 m.

L’habillage se termine à l'arrière par une niche qui protège le dévidoir tournant, la pompe et tous ses accessoires ainsi que les supports de lances.
Pendant la nuit cette niche est éclairée ainsi que les coffres à accessoires.


La carrosserie est complétée par:


               - 2 supports d'échelle au-dessus de la citerne avec rouleau de descente,
               - 4 supports articulés pour dévidoirs normalisés,
               - 1 crochet de remorquage sur potence.

4/ EQUIPEMENT ELECTRIQUE :

Un ensemble de projecteurs, feux de gabarit, stop, indicateurs de direction, conforme aux prescriptions du code de la route.
Deux phares antibrouillard à circuit indépendant, montage conforme au code de la route.
Eclairage de la cabine, de la niche arrière et des coffres.
Un phare orientable amovible à l'avant. Ce phare pouvant être déplacé jusqu'à 25 m du véhicule avec support et dévidoir pour le câble d'alimentation.
Un phare orientable fixe à l'arrière pour les manœuvres en recul et |'éclairage de la ligne d'aspiration.
La batterie est équipée de bornes antisulfate à bain d'huile faisant coupe-circuit. Une prise de mise en charge permet la recharge de la batterie même lorsque le coupe-circuit est ouvert, la batterie étant protégée par un fusible de 20 A.
Un avertisseur deux tons Sapeurs-Pompiers à double commande.
Un feu à éclipses MARCHAL réf. 340 antiparasité, conforme au décret du
Journal Officiel du 4 mars 1960.

5/ PEINTURE

Après application d'apprêt et d'insonorisant :
Les parties inférieures sont peintes en noir spécial pour châssis.
L'extérieur de la carrosserie est peint en rouge incendie.
Inscriptions sur portières à la demande.


Date de création : 11/06/2014 : 17:42
Catégorie : Menu - Les véhicules-Les FPT
Page lue 2426 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !